17 janvier 2009

ce qui nous lie


De temps en temps, au hasard des découvertes, je rajoute des "blogs"  dans mes favoris.

Il y a quelques jours en lisant les commentaires sur le blog d'une illustratrice suédoise qui était dans la liste les liens de Joao, je découvre celui d'une jeune Pragoise qui aime les livres et qui tricote des pull overs à son petit garçon.

L'été dernier, j'ai reçu un message de Londres de quelqu'un qui aimait le Japon, sans doute arrivée là par hasard. Sur la liste de ses liens, il y en avait un que, depuis,  je lis tous les jours et qui me transporte à Tokyo. Grâce à ça, j'ai lu Pluie Noire, j'ai préparé un dessert au tofu soyeux.

Il y a quelques jours, Nicole m'a écrit qu'Ondina avait créé le sien pour montrer et vendre les colliers qu'elles fabriquent toutes les deux  avec des pierres de volcan., ça m'a donné envie de porter celui qu'elles m'ont offert.

De la même façon, il y a plus d'un an, j'ai retrouvé celle qui m'avait acheté un tableau à la Bienal de Vila Nova de Cerveira et que je ne connaissais pas.


tissage aléatoire mais cohérent, étrange patchwork , tressage inattendu. 

Une actualité rien qu'à moi. Paul a cassé son ordinateur, sa photo par jour me manque.
 Les DvD sont arrivés à la bibliothèque municipale de St Jean de Ceyrargues., ça  c'est une bonne nouvelle.  Les  gravures de Ana Ventura sont en soldes.  Bientôt demain annonce une expo  alléchante au chateau de St Ouen.


6 commentaires:

Agnès a dit…

Ce n'est pas par hasard... c'est tes corbeaux et le poeme qui m'ont amenee jusqu'a ton blog que je lis tous les jours!

christine a dit…

pas de hasard.

ah les corbeaux;

et quel poème ?

Agnès a dit…

Un conte sur les corbeaux, pas un poeme. C'est quand meme du hasard, parce que des corbeaux il y en a des tonnes sur le net... si j'ose dire, mais ils n'etaient pas seuls les corbeaux sur ton blog, et voila!

christine a dit…

à la fois extraordinaire et tout simple.

MS a dit…

o acaso ter-me-ia trazido aqui, mas também a mim foram os corvos que me fizeram voltar

obrigada

Ondina Vieira a dit…

Olá Christine, foi uma surpresa descobrir-te aqui. Obrigada pela publicidade!
A Nicole neste momento não me acompanha no fabrico das peças, o que é uma pena pois trabalhávamos muito bem as duas juntas. Mas conto sempre com a ajuda emocional dela… que é muito importante para eu continuar.
Beijinhos para vocês todos.