22 mars 2009

écouter les sirènes



Comme toute la semaine passée,  j'ai fredonné ici dans la rue du rabot, où au  numéro 11 on sert du thé délicieux.

 Suzanne t'emmène,
 Ecouter les sirènes,
 Elle te prend par la main 
Pour passer une nuit sans fin
Tu sais qu'elle est à moitié folle
C'est pourquoi tu veux rester
Sur un plateau d'argent
Elle te sert du thé au jasmin
Et quand tu voudrais lui dire
que tu n'as pas d'amour pour elle
Elle t'appelle dans ses ondes 
Et laisse la mer répondre
Que depuis toujours tu l'aimes
Tu veux rester à ses côtés
Maintenant tu n'as plus peur
De voyager les yeux fermés
Une flamme brule dans ton coeur.

LC par AB




et en  cadeau bonux, une petite sirène anjélique  et un gros poisson vénitien



4 commentaires:

Agnès a dit…

Cette chanson est si evocatrice! Il m'a suffit de la lire et depuis je n'arrete pas de la fredonner. Tu fais swinger Londres, Christine! Bon dimanche!

christine a dit…

bon dimanche, Agnès, j'ai adoré le jardin de pierres. Il y a un peu plus de 20 ans, je me souviens qu'à la Pointe du Chateau, en Bretagne nord, j'ai eu très envie d'être un de ses galets roulés par la mer. J'ai dit à l'amie brésilienne qui m'accompagnait que si réincarnation il y avait et qu'on pouvat choisir je prendrais le galet. Elle avait trouvé ça très étrange et même affreux de vouloir être une pierre. Décidément ce pays du Japon m'appelle. En attendant je vais voir les Plages d'Agnès qui passe enfin à Rochefort la semaine prochaine...

Agnès a dit…

J'ai beaucoup aime ce film... amene tes mouchoirs!

Anonyme a dit…

et il y a des sirènes près des plages d'Agnès ?