15 avril 2009

Chasseur-cueilleur à l'autre bout du monde



Aujourd'hui mercredi, j'ai trouvé le moyen de  voler les images d'un blog ami mais privado "Lettres de Canala"; Je suis fière de moi et de mes larcins du mercredi matin. Quand il ne se passe rien à R.ochefort, à Hienghène, il s'en passe de belles.

A tous ceux et celles qui croient que les roussettes sont des requins, voici le contenu de la gibecière de Robinson : dans le bac bleu, les roussettes roussies par le feu pour enlever les poils,( je crois que je tiens la prochaine étape de mon bestiaire...) juste avant qu'elles ne  soient transformées en civet. A droite, les premières ignames, objets de toutes les attentions. A vous de trouver qui est le troisième invité de ce festin hors du commun. 

Dans la deuxième gamelle,  les roussettes se sont cachées sous le chou kanak, cueilli à l'aube par le même Robinson, avec délicatesse et savoir faire au dessous de la troisième feuille comme le lui a enseigné  Martial. 

Mon univers culinaire étroit, étriqué ? me pousse à évoquer le caldo verde ( la soupe au chou rapé  du Portugal cher à mon coeur et mes papilles)

2 commentaires:

christine a dit…

mérou séché ou cuissot de cervidé ?

non, cochon sauvage

christine a dit…

NON

COCHON SAUVAGE ...