25 mars 2009

don't be afraid


1996. Je m'en souviens très bien. Sous le papier, j'avais collé en cercle les lames que j'avais ramassées dans le pinède de Leiria et qui servent à   faire une fente dans le tronc des pins pour en récolter la sève. Je me demandais combien de temps il faudrait à la rouille pour ronger le papier. Etrangement tout est intact. Et le message toujours d'actualité.

Les petits mots : Cum je cum   no no I am afraid   Don't be afraid ont été découpés dans des vieux livres de lecture  anglais que m'avait donnés Michelle à Ponta Delgada et les morceaux de palmier viennent de Rochefort, ramassés  longtemps avant qu'on vienne habiter ici.
Etrange  raccourci des  seize années passées.
Je me souviens qu'Isabelle n'aimait que celui là . Mais celui là on le garde. On l'emmènera  sûrement à Canala.  Comme un talisman. Rien de pire que la peur a dit Mano l'autre jour. Peur de rien sauf de la peur.

5 commentaires:

Anonyme a dit…

Mano a bien lu Badiou.

GDAP

Anonyme a dit…

Quem é mcdsm qui éteint tout ?

GDAP

Anonyme a dit…

il a été accroché quelques temps dans un bureau de stepanska
et son exhortation avait à l'époque fait beaucoup de bien à l'indécis attaché
x

Agnès a dit…

Mais ou vas-tu chercher tout ca? C'est beau!

christine a dit…

voilà un jeudi qui commence bien.
Je vais transmettre à Mano de gdap, il appréciera, je ne me souvenais pas que le tableau avait été dans le bureau de Stepanska, c'est bien.
mcdsm a dansé le temps rose sur la place Colbert avec X, elle chante aussi et passe de temps en temps par ici, bref une Demoiselle de Rochefort..
Où je vais chercher tout ça ? Je ramasse tout ce qui traine et après je vide mes poches.
bon jeudi