19 mars 2009

Le lendemain d'hier






Une très longue journée. Le bonheur d'installer en bonne compagnie. Evidemment je n'avais pas fait l'appel et il manquait un tableau et quelques planches. Heureusement qu'il y a des fées  dans des galaxies....
La jolie galerie ensoleillée, les vieilles pierres  et même un piano. Et puis le soir, vos sourires , vos regards amis m'ont évité bégaiement et mains moites ( mais pas joues écarlates) . Sans parler des encouragements par téléphonable et par mèl. Ah le 21ème siècle, quel délice. Heureusement que je n'avais pas pensé avant qu'il me faudrait prendre la parole.
A part ça, on peut bien le dire, c'est visible jusqu'au 8 avril  du lundi au vendredi  de 9 heures à 18 heures  dans la galerie de l'IUFM de Niort 4 rue  Beaune la Rolande. 

4 commentaires:

ms a dit…

que pena não poder ver ao vivo!

são lindos!

christine a dit…

que pena tambem nao vos poder ver, linda visitora

Anonyme a dit…

j'aurai voulu y aller !j'avais dis que j'y serai allée, zut et flute de bois, je ne pourrais pas ! Bravo Christine, je suis toute émue pour toi.
C'est beau, rêveur, gaie et triste parfois...l'occasion de te remercier pour ta transmission culturelle, tu es un vrai trésor, Merci
Chaleureusement
V

christine a dit…

oh ça y est : bégaiement et mains moites et rejoues écralates